Il y a quelques semaines, nous vous avions proposé un webinar matinal sur la gestion du stress.
Aurélie, sophrologue nous avait alors présenté quelques techniques simples pour se libérer de son stress au quotidien, à tout moment et en toute circonstance.
Ses conseils, faciles et concrets avaient fait l’unanimité dans nos vies occupées.
Si vous avez manqué le webinar, en voici un résumé par écrit.

Avant d’aborder les techniques et solutions, revenons brièvement sur ce qu’est le stress et comment il se forme.
Le terme stress désigne à la fois l’agent responsable du problème, la réaction à cet agent et l’état dans lequel se trouve celui qui réagit.
Il émerge quand notre perception (souvent automatique) d’une situation ou de notre environnement nous envoie des signaux d’agression ou de pression. Pour s’adapter à cette perception, l’organisme enclenche une réaction et des processus physiologiques qui l’accompagnent.

Les conseils d’Aurélie Noiret, Sophrologue, nous permettent d’avoir des réponses et de stopper ce phénomène au moment même où il émerge.
Quels sont les outils pour lutter contre le stress et comment se libérer de son stress avant qu’il n’ait de répercussions sur notre santé ?

3 exercices :

1/ Se placer dans la respiration abdominale
Le ventre est représenté comme un ballon que l’on va gonfler. Nous pouvons poser une main sur le ventre, une main dans le dos, au niveau des lombaires.
L’idée est de placer son attention sur son abdomen et de se placer dans la sensation de son ventre qui se gonfle et se dégonfle.
Au début nous pouvons simplement sentir et observer cette sensation et ensuite essayer de forcer le mouvement. A l’inspire, mon ventre se gonfle d’air, à l’expire mon ventre se dégonfle et l’air sort par le nez/ou la bouche.
Respirez de cette manière pendant quelques minutes en focalisant toute votre attention sur cette respiration « par le ventre ».


2/ Ecoute de la météo intérieure

Fermez vos yeux pour vous placer dans l’écoute de vos besoins et de vos sentiments.

Prenez une grande inspiration et laisser-la se déployer. Accueillez vos sensations corporelles, peut-être sont-elles agréables ou désagréables. A nouveau, vous allez prendre une grande inspiration et laisser-la se déployer à l’intérieur de votre corps. Observez peut-être un sentiment : quel premier sentiment pouvez vous observer ?

A nouveau, prenez une grande inspiration et nommer un besoin cette fois-ci – qui peut être déjà assouvi ou pas (besoin de sommeil ou tout autre chose)
Une dernière fois, prenez une grande inspiration et là vous pouvez vous faire une demande, à vous-même ou à quelqu’un d’autre pour satisfaire ce besoin : décidez quoi, comment, quand et où
Tout en restant en contact avec l’intérieur, progressivement ouvrez les yeux.


3/ Se recentrer rapidement

Cycle que nous allons explorer : inspire – rétention d’air (je bloque la respiration) – mouvements – expire

Prenez une inspiration. Tout en prenant cette inspiration, montez les épaules, bloquez la respiration une fois les épaules « en haut ». A partir de ce moment là, faites des mouvements d’épaules de haut en bas, en rétention d’air, très rapides et assez dynamiques. Quand vous avez atteint votre capacité maximum de rétention d’air, lâchez tout et expirez.
Dans l’image c’est comme si nous avions deux sacs pleins au bout de nos bras : inspire, rétention d’air, nous secouons les sacs de haut en bas, expire, on lâche.